L’histoire des Vikings

L’histoire des Vikings

 

Envahisseurs, prédateurs, barbares - les Vikings sont souvent décrits comme des guerriers dont les réalisations comprennent uniquement le pillage et les raids. Mais étaient-ils vraiment seulement des païens violents et impies? Dans cet article, vous trouverez la véritable histoire du monde viking

 guerrier viking

Avant de rentrer dans le vif du sujet nous t'invitons a consulter notre collection de bague viking : 

bague viking

 

Le peuple du nord commence les attaques

En 793, la terreur s'est abattue sur les côtes de la Northumbrie alors que des pillards armés ont attaqué le monastère sans défense de St Cuthbert à Lindisfarne. Les moines terrifiés regardaient les envahisseurs partir avec une mine de trésors et quelques captifs. Ce fut le premier raid enregistré par les Vikings, des pirates marins de Scandinavie qui s'attaqueraient aux communautés côtières du Nord-Ouest de l'Europe pendant plus de deux siècles. Ils se sont bâtis une réputation de guerriers féroces sans foi ni loi.

 

Cette image a été magnifiée par ceux qui ont écrit sur les attaques des Vikings - en d'autres termes, leurs victimes. Le clerc anglo-saxon Alcuin de York a écrit de façon dramatique sur le raid de Lindisfarne : «l’église a été éclaboussée du sang des prêtres de Dieu, dépouillée de tous ses ornements… donnés en proie aux peuples païens».

Pourtant, bien qu'ils aient mené des attaques destructrices et très violentes contre les églises et dans de grandes campagnes, les Vikings faisaient partie d'une culture scandinave complexe et sophistiquée. En plus d'être pillards, ils étaient commerçants, des explorateurs envoyant des navires au-delà de l'Atlantique pour débarquer sur le littoral de l'Amérique du Nord cinq siècles avant Colomb; des poètes composant des vers en prose d'une grande puissance, et des artistes créant des œuvres d'une beauté étonnante.

 

La réputation des Vikings en tant que pillards est établie depuis longtemps cela est un cliché comme nous pouvons aujourd’hui assembler les français à la baguette de pain...

 

Origine et explorations vikings

Les Vikings sont originaires de l’actuel Danemark, de la Norvège et la Suède. Leur peuple était majoritairement campagnard, avec presque aucune ville. La grande majorité gagnait leur vie grâce à l'agriculture ou grâce à la pêche.

 Les progrès technologiques maritimes du 7e et 8e siècle ont été tel que les bateaux étaient propulsés par des voiles plutôt qu’uniquement par des rames. Ceux-ci ont ensuite été ajoutés à des navires constitués de planches qui se chevauchent pour créer des drakkars, des bateaux rapides pourraient naviguer dans les eaux peu profondes et atterrir sur les plages. Voici une illustration de drakkars viking :

drakkar viking

Ces innovations nordiques ont  permis au Viking d’explorer les mers et de commencer a attaqué le nord de l’Europe. En 793, le premier groupe de raids a frappé Lindisfarne puis d'autres groupes vikings ont frappé l'Écosse en 794, ensuite vient le tour de l'Irlande en 795. Le dernier pays attaqué par ces guerriers danois a été la France en 799.

Leurs victimes ne les ont pas appelés Vikings. Ce nom est apparu au 11e siècle et dérivant peut-être du mot vik , qui dans la langue du vieux norrois signifie «entrée». Au lieu de cela, ils s'appelaient Dani  qui signifie Danois,  Pagani en référence au mot païen ou simplement Normanni qui signifie Homme du Nord.

 

Les attaques des guerriers dannois

Au commencement, les attaques étaient des affaires à petite échelle, des pillages et vols locaux. Mais au milieu du IX, ils ont installé des campements afin de passer l'hiver dans le sud de l'Angleterre , sur les côtes en Irlande et en France tout le long de la Seine. Ces campements côtiers ont permis aux Vikings de pénétrer les régions intérieures des pays.

Puis dans la seconde moitié du IXe siècle, en Irlande, les Danois ont établi des ports organisés et fortifiés. Il en était de même pour la France, de plus, en 885, une armée viking a assiégé et a faillit prendre le pouvoir de Paris.

En Écosse, ils ont établi un comté dans les Orcades et ont envahi les Shetlands et les Hébrides. 

En Angleterre, la grande armée : le micel ici est arrivé et a commencé les attaques en 865. Halfdan et Ivar the Boneless, les frères vikings, les frères guerriers, dirigeaient cette armée et ont pris la majorité des royaumes saxons. La Northumbria, puis East Anglia, suivie par le royaume de Mercie. Seul le Wessex, dirigé par le roi Alfred, a résisté. 

Au commencement de l’année 878, une section du micel dirigée par Guthrum aperçoit Alfred par surprise au domaine royal de Chippenham. Alfred réussit à s'échapper de justesse et passa des mois à errer dans les marais du Somerset. Tout le monde pensait que l'indépendance du Wessex, donc celle de l’Angleterre en général, arrivait à sa fin. Mais à la surprise générale, Alfred a rassemblé une nouvelle armée, a vaincu les Vikings à Edington et a forcé Guthrum à accepter le baptême en tant que chrétien. Grâce à cet exploit Alfred est devenu le seul souverain anglais à obtenir le surnom de «Grand». Le voici en portrait : 

 

Roi Alfred

Pendant 80 ans, l'Angleterre a été divisée entre les terres contrôlées par les rois du Wessex au sud et au sud-ouest et une zone contrôlée par les Vikings dans les Midlands et le nord. Les rois vikings ont gouverné cette région jusqu'à ce que le dernier d'entre eux, Erik Bloodaxe, soit expulsé et tué en 954 et les rois de Wessex sont devenus les dirigeants d'une Angleterre unie. Malgré cela, les coutumes vikings (et surtout danoises) y ont longtemps persisté.

Au milieu du XIe siècle, c’est le déclin de l’ère et des conquêtes vikings. Les Vikings gardaient le contrôle de grandes parties de l'Écosse surnommées les Orcades, une région autour de Dublin et de la Normandie en France. Ils dirigeaient également une grande partie de l'Ukraine et de la Russie actuelle.

 

La fin de l’âge viking

La légende aime raconter que l'âge des pillages et des pillages des Vikings, qui ont commencé en Grande-Bretagne avec le pillage de Lindisfarne en 793, se sont terminés par l'échec de l'invasion de Harald Hardrada en 1066.

Pourtant, l'influence viking s'est propagée du Moyen-Orient à l'Amérique du Nord et n'a pu être annulée par une seule défaite au combat. En même temps que Hardrada ramassait sa blessure au cou mettant fin à sa carrière à Stamford Bridge, la Norman Conquest était lancée. Son chef et futur roi d'Angleterre était William, l'arrière-arrière-arrière-petit-fils de Rollo, un Viking. L’ère viking n’a donc jamais vraiment été éteinte car elle perdurait à travers William.

 

Cette courte histoire t'as séduit et tu souhaite en savoir plus ? On t'invite a visionner la vidéo ci dessous sur l'histoire de ces derniers guerriers vikings :